tJ

 

       

PROJETS

 





Vendredi 1er juillet 2016

 

Commémoration de la première bombe nucléaire de la France sur Moruroa il y a 50 ans !

 


Venez manifester par un die-in géant devant le Ministère de la défense. Venez protester de façon non-violente contre cette agression de la France. Venez exprimer votre solidarité avec les victimes des essais nucléaires.

 

 Rendez-vous vendredi 1er juillet à 11 heures

 au café-brasserie Le Balard, place Balard, Paris

 Die-in géant devant le ministère de 12h à 13h

60 Bd du Général Martial Valin (arrêt Balard du tram T3)

 

 contact : 06 32 71 69 90


 

 

Manifestation du 1er vendredi de chaque mois
Le rendez-vous mensuel garde le programme habituel, excepté pour

l'action spéciale de 12h à 13 h annoncée ci-dessus. Les autre rendez-vous sont maintenus :

8 à 9h : entrée du ministère

16 à 17h : entrée du métro Balard

contact:06 71 60 05 46 ou marie-claude.thibaud@wanadoo.fr




µ*************************************************************************************************************************************************

   ACTION A BÜCHEL
            Büchel, c'est partout – Nous réclamons la fin immédiate des armes nucléaires!

Notre présence en action pendant 20 semaines à Büchel

*Le 26 mars 2010: résolution de tous les partis politiques s‘adressant au gouvernement allemand d‘effectuer le retrait des armes nucléaires.
Chaque groupe est invité à installer devant la base nucléaire un symbole de son choix à la suite de son action. Cela pourrait être un symbole pacifique ou bien féministe ou bien religieux.

Vingt semaines, représentant à peu près vingt bombes nucléaires : à partir du 26 mars*, il faut que des groupes et des individus maintiennent des piquets de protestation silencieuse (ou bien d‘autres actions non-violentes) devant les portes principales de la base nucléaire de Büchel. Chaque groupe ou individu prend en charge une semaine pendant laquelle il est présent au moins un jour à la base de Büchel. Il est même possible que des groupes ou des individus partagent une semaine. Même des actions de supports dans vos régions sont souhaitées .

La base nucléaire de Büchel

La base aérienne de Büchel se trouve dans le département de la Rhénanie-Palatinat, dans la Eifel Volcanique, à quelques kilomètres du lieu touristique Cochem/Moselle. À Büchel à peu près vingt bombes nucléaires (américaines) sont stationnées. Elles se trouvent disponibles pour être utilisées, selon les ordres de l'OTAN, par des pilotes de l‘armée allemande dans le cadre dit du „partage nucléaire“, avec des avions de combat du type „Tornado“. Ces armes de destruction massive vont voir leurs performances améliorées en les remplaçant par de nouvelles bombes équipant des missiles à partir de 2020. Et cela, bien que le parlement allemand ait demandé le 26 mars 2010 au gouvernement allemand de s‘engager pour un retrait de ces armes nucléaires.


Notre présence en action pendant 20 semaines à Büchel

*Le 26 mars 2010: résolution de tous les partis politiques s‘adressant au gouvernement allemand d‘effectuer le retrait des armes nucléaires.
Chaque groupe est invité à installer devant la base nucléaire un symbole de son choix à la suite de son action. Cela pourrait être un symbole pacifique ou bien féministe ou bien religieux.
Vingt semaines, représentant à peu près vingt bombes nucléaires : à partir du 26 mars
*, il faut que des groupes et des individus maintiennent des piquets de protestation silencieuse (ou bien d‘autres actions non-violentes) devant les portes principales de la base nucléaire de Büchel. Chaque groupe ou individu prend en charge une semaine pendant laquelle il est présent au moins un jour à la base de Büchel. Il est même possible que des groupes ou des individus partagent une semaine. Même des actions de supports dans vos régions sont souhaitées .

La prairie de la paix

L‘idée remonte à 30 ans environ, lors des actions dans le massif de Hunsrück. Là étaient stationnés 96 „cruise missiles“. Le mouvement de paix y avait installé 96 croix sur un „champ de paix“. Les différentes protestations et manifestations du mouvement de paix ont conduit au retrait de la plupart des armes nucléaires d' Allemagne. Avec la prairie de paix, nous évoquons le passé en montrant que notre résistance peut être un succès. Comme auparavant, nous cherchons des parrains pour que chaque symbole érigé puisse être restauré en cas de destruction


La situation juridique

Dans le cadre du Traité de non-prolifération de 1970, l‘Allemagne s‘est engagée à ne pas héberger d'armes nucléaires et de ne pas en disposer ni directement ni indirectement. En 1991, l‘Allemagne l‘a affirmé dans le contrat 2+4. Mais le „partage nucléaire“ viole cet engagement. Cela a conduit en conséquence, lors de l‘Assemblée générale des Nations Unies en décembre 2015, le gouvernement allemand à voter contre une interdiction des armes nucléaires, en commun avec les Etats nucléaires, alors que dans sa grande majorité les Nations Unies ont voté pour l‘interdiction. L‘Allemagne doit respecter ses obligations nationales et internationales de désarmement conformément au droit international. Ainsi, nous agissons pour le respect des lois internationales.



Nous appelons le gouvernement allemand à :

  1. 1. Arrêter la modernisation des armes nucléaires en Allemagne

  2. 2. Retirer les armes nucléaires de Büchel!

  3. 3. Interdire les armes nucléaires!


Le cadre d‘actions

Pendant nos actions non-violentes, nous ne menacerons ni userons de violence physique envers personne, surtout même si on utilise la violence contre nous. Aucun de nos participants ne sera retenu, sauf si c'est dans une défense légitime (ou bien en cas d'aide urgente); personne ne sera brusqué ou bien violé. Nous ne voulons apparaître ni humiliants ni offensants, mais respecter le service d'ordre et nos opposants (la police, l'armée, les opposants à nos actions), même si nous critiquons leurs actions néfastes sur la société. Cela doit valoir aussi en cas de procédure juridique à la suite de nos actions, pendant lesquelles nous nous comportons de manière solidaire l‘un envers l‘autre. (Texte complet sur notre site internet).

L‘infrastructure

Aux alentours de Büchel il y a des possibilités d'hébergements différents selon les besoins individuels. Il y aura aussi un bureau et une personne de contact présents. Sur le site internet www.buechel-atombombenfrei.de chaque groupe prenant part aux actions sera inscrit dans le calendrier.


Déclaration de chaque participant

La présence active à la Base nucléaire de Büchel est conçue pour être le début d'une phase d'actions sur le long terme pour empêcher la modernisation en cours des armes nucléaires. C'est l'élément central de la campagne “Büchel c'est partout, non aux armes nucléaires”. Nous invitons chaque participant à signer l'engagement suivant :
Je m'engage à venir à Bûchel une fois par an pour prendre part aux actions jusqu'à ce que les armes nucléaires soient retirées de la Base et je chercherai aussi activement comment promouvoir un monde libéré des armes nucléaires là où je vivrai.”

Pour ceux qui veulent prendre part à ces actions, nous proposons 3 options :

* Je suis prêt à faire des actions non-violentes de désobéissance civile à Büchel

*Je suis prêt à soutenir des actions de désobéissance civile

*Je suis prêt à participer à des actions de vigile ou des manifestations.


Participez !

Vingt semaines de présences d‘action.

Personne contact: Marion Küpker +49 (0)151 55731410
Informations suplémentaires sur la „déclaration du participant“ :
Pressehütte Mutlangen, Tel. +49 (0)7171-75661,
redaktion@pressehuette.de

sites internet importants: www.buechel-atombombenfrei.de
www.atomwaffenfrei.de












































































































 

















semaines, représentant à peu près vingt bombes nucléaires : à partir du 26 mars*, il faut que des groupes et des individus maintiennent des piquets de protestation silencieuse (ou bien d‘autres actions non-violentes) devant les portes principales de la base nucléaire de Büchel. Chaque groupe ou individu prend en charge une semaine pendant laquelle il est présent au moins un jour à la base de Büchel. Il est même possible que des groupes ou des individus partagent une semaine. Même des actions de supports dans vos régions sont souhaitées .

La prairie de la paix

L‘idée remonte à 30 ans environ, lors des actions dans le massif de Hunsrück. Là étaient stationnés 96 „cruise missiles“. Le mouvement de paix y avait installé 96 croix sur un „champ de paix“. Les différentes protestations et manifestations du mouvement de paix ont conduit au retrait de la plupart des armes nucléaires d' Allemagne. Avec la prairie de paix, nous évoquons le passé en montrant que notre résistance peut être un succès. Comme auparavant, nous cherchons des parrains pour que chaque symbole érigé puisse être restauré en cas de destruction


La situation juridique

Dans le cadre du Traité de non-prolifération de 1970, l‘Allemagne s‘est engagée à ne pas héberger d'armes nucléaires et de ne pas en disposer ni directement ni indirectement. En 1991, l‘Allemagne l‘a affirmé dans le contrat 2+4. Mais le „partage nucléaire“ viole cet engagement. Cela a conduit en conséquence, lors de l‘Assemblée générale des Nations Unies en décembre 2015, le gouvernement allemand à voter contre une interdiction des armes nucléaires, en commun avec les Etats nucléaires, alors que dans sa grande majorité les Nations Unies ont voté pour l‘interdiction. L‘Allemagne doit respecter ses obligations nationales et internationales de désarmement conformément au droit international. Ainsi, nous agissons pour le respect des lois internationales.



Nous appelons le gouvernement allemand à :

  1. 1. Arrêter la modernisation des armes nucléaires en Allemagne

  2. 2. Retirer les armes nucléaires de Büchel!

  3. 3. Interdire les armes nucléaires!


Le cadre d‘actions

Pendant nos actions non-violentes, nous ne menacerons ni userons de violence physique envers personne, surtout même si on utilise la violence contre nous. Aucun de nos participants ne sera retenu, sauf si c'est dans une défense légitime (ou bien en cas d'aide urgente); personne ne sera brusqué ou bien violé. Nous ne voulons apparaître ni humiliants ni offensants, mais respecter le service d'ordre et nos opposants (la police, l'armée, les opposants à nos actions), même si nous critiquons leurs actions néfastes sur la société. Cela doit valoir aussi en cas de procédure juridique à la suite de nos actions, pendant lesquelles nous nous comportons de manière solidaire l‘un envers l‘autre. (Texte complet sur notre site internet).

L‘infrastructure

Aux alentours de Büchel il y a des possibilités d'hébergements différents selon les besoins individuels. Il y aura aussi un bureau et une personne de contact présents. Sur le site internet www.buechel-atombombenfrei.de chaque groupe prenant part aux actions sera inscrit dans le calendrier.


Déclaration de chaque participant

La présence active à la Base nucléaire de Büchel est conçue pour être le début d'une phase d'actions sur le long terme pour empêcher la modernisation en cours des armes nucléaires. C'est l'élément central de la campagne “Büchel c'est partout, non aux armes nucléaires”. Nous invitons chaque participant à signer l'engagement suivant :
Je m'engage à venir à Bûchel une fois par an pour prendre part aux actions jusqu'à ce que les armes nucléaires soient retirées de la Base et je chercherai aussi activement comment promouvoir un monde libéré des armes nucléaires là où je vivrai.”

Pour ceux qui veulent prendre part à ces actions, nous proposons 3 options :

* Je suis prêt à faire des actions non-violentes de désobéissance civile à Büchel

*Je suis prêt à soutenir des actions de désobéissance civile

*Je suis prêt à participer à des actions de vigile ou des manifestations.


Participez !

Vingt semaines de présences d‘action.

Personne contact: Marion Küpker +49 (0)151 55731410
Informations suplémentaires sur la „déclaration du participant“ :
Pressehütte Mutlangen, Tel. +49 (0)7171-75661,
redaktion@pressehuette.de

sites internet importants: www.buechel-atombombenfrei.de
www.atomwaffenfrei.de